Le SICTOM des Couzes

  • Le SICTOM des Couzes
  • Le SICTOM des Couzes
  • Le SICTOM des Couzes
  • Le SICTOM des Couzes

Accueil du site

FLASH INFOS

voeux 2021

 

 

Article France Bleu Auvergne

Cliquez sur le lien ci-dessous pour consulter l’interview de France bleu Auvergne sur nos équipes qui assurent la collecte avec les difficultés météorologiques du moment :

https://www.francebleu.fr/infos/env...

 

ripeurs

Le Président, Roger Jean MEALLET.

 

 

LM Gendarmerie Champeix

 

 

 

brulage

 

L’entretien du jardin pour un particulier génère en moyenne 160 kg de déchets verts par personne et par an.

Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes par an, bien que cette pratique soit interdite depuis de nombreuses années.

Des solutions alternatives individuelles ou collectives, respectueuses de la qualité de l’air et de l’environnement et simples à mettre en oeuvre existent pourtant tels que le compostage, le paillage ou encore l’apport en déchèterie.


Brûlage, attention danger !

Outre les risques d’incendie qu’il génère et les troubles de voisinage causés par les odeurs et la fumée, le brûlage des déchets verts ménagers contribue significativement à la dégradation de la qualité de l’air et nuit à l’environnement et à la santé.

7 t de particules fines sont émises chaque année à l’échelle de Clermont Auvergne Métropole par le brûlage des déchets verts des particuliers et des activités agricoles, soit 1,2 % des émissions totales du territoire.
A titre indicatif et au niveau des rejets polluants, 50 kg de déchets verts brulés équivaut à 13 000 km parcourus avec un véhicule diesel récent ( Source ATMO AuRA– 2016).

Le brûlage des déchets émet également du monoxyde de carbone. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme des plastiques ou des bois traités.
Ces émissions constituent un impact local fort sur les concentrations en particules pouvant engendrer des épisodes de pollution et ont des conséquences multiples :
• sur la santé des personne à l’origine du feu et de la population environnante
• sur l’augmentation des risques d’incendie
• sur les milieux naturels, les cultures et les bâtiments (salissures, dégradations)
• sur la destruction de ressources (déchets verts) pour lesquelles il existe des solutions alternatives de valorisation (dépôt en déchèterie, composteurs, plateformes de broyage et de compostage…)


Une pratique strictement interdite

Dans le Puy-de-Dôme, l’arrêté préfectoral du 2 juillet 2012 précise l’interdiction permanente du brûlage à l’air libre ou à l’aide d’incinérateurs individuels des déchets végétaux et non végétaux des particuliers.
Cette pratique est passible d’une contravention de 450 euros. Des arrêtés spécifiques sont pris par département pour réglementer les différentes modalités, en distinguant en général le cas des déchets verts ménagers et assimilés de celui des activités agricoles et forestières.

De même, les dépôts sauvages de déchets verts sont interdits partout, y compris sur les chemins, en lisière de forêt ou au bord des rivières.

Pour plus d’infos, cliquez sur les documents PDF ci-dessous :

PDF - 916.8 ko
brûlage

 

PDF - 293.7 ko
Communiqué presse

 

 

 

Le compostage se développe dans les centres bourgs

Le SICTOM des Couzes propose diverses solutions de compostage dans le but de répondre à la Loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte (LTECV). En effet, elle a pour objectif de diminuer de 50% la part de déchets alimentaires de la poubelle ordures ménagères d’ici 2024.

Ci-dessous, un exemple d’accompagnement, soutenu par la Région, sur la commune de Clémensat, dans la mise en place d’un composteur partagé.
Ces composteurs sont destinés aux centres bourgs, et pour les usagers qui n’ont pas de jardin, ou qui souhaitent composter collectivement avec les habitants de la commune.

N’hésitez pas à faire remonter à votre mairie si vous êtes intéressés par un projet similaire.
5 communes ont candidaté pour s’équiper prochainement : Besse, Montaigut le Blanc, Saint Amant Tallende, Saint Nectaire et Saint Vincent.

clémensat

 

 

Roger Jean MEALLET, réélu Président du SICTOM des Couzes

Les élus des 47 communes adhérentes ont renouvelé la gouvernance du SICTOM des Couzes.

Roger Jean MEALLET, Maire de Champeix et Conseiller Régional, a été réélu à la majorité absolue à la présidence du syndicat dont il a la responsabilité depuis 2008. 

Le comité syndical a ensuite confirmé la confiance qu’il accordait au Président, en élisant l’ensemble de l’équipe qu’il proposait :

1er Vice-Président, Frédéric CHASSARD, en charge de l’administration générale, du personnel et du matériel roulant.
2ème Vice-Présidente, Florence LHERMET, en charge de la prévention, de la communication et de l’environnement.
3ème Vice-Président, Jean-Pierre SAUVANT, en charge des finances et différentes études.
4ème Vice-Président, Jean-Marie TOURNADRE, en charge des déchèteries et des points propres.
5ème Vice-Président, Lionel GAY, en charge de l’organisation des collectes.

Avec cette nouvelle équipe, Roger Jean MEALLET va mettre tous les moyens en œuvre pour consolider les actions déjà mises en place, mais aussi intégrer les nouvelles règlementations en matière de réduction, de collecte et de traitement des déchets.
« L’équipe que j’ai constituée aura à cœur de pérenniser un service de qualité, équitable pour tous et au plus près des attentes de chacun, sur tout le territoire. Nous devrons aussi répondre aux problématiques environnementales que nos modes de consommation nous imposent. La réduction des déchets, la qualité du tri ainsi que l’amélioration de la collecte seront au centre des préoccupations de chacune des commissions mises en place. Le syndicat s’appliquera à conjuguer efficacité avec proximité et développement durable. »

photo élections

 

 

 

Des composteurs installés à la gendarmerie de Besse et Saint Anastaise !

Ce dispositif va permettre d’appréhender la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) qui prévoit de sortir les déchets alimentaires de la poubelle ordures ménagères d’ici 2024.

En partenariat avec le SICTOM des Couzes, 3 composteurs ont été mis en place : un bac pour l’apport des déchets alimentaires, un bac pour la maturation du compost et un bac pour les matières sèches végétales, qui permettent d’équilibrer les matières azotées et carbonées dans le compost.
« En moyenne, un habitant du SICTOM des Couzes produit 250kg/hab/an d’ordures ménagères, dont 1 tiers sont des matières compostables », informe Roger Jean MEALLET, Président du SICTOM des Couzes.
« Ces bacs permettront d’éviter de transporter et d’incinérer près de 2 tonnes de biodéchets par an, précise Florence LHERMET, Déléguée titulaire du SICTOM des Couzes.

Cette action n’aurait pu être menée sans l’implication du Major Laurent PASSION et des deux familles référentes, l’Adjudant-Chef Christophe DUFETELLE et son épouse, ainsi que le Maréchal des Logis-Chef Mathieu RIDOUARD et son épouse.

Après l’installation des composteurs, une charte d’engagement a été signée par les différentes parties, un flyer et un autocollant reprenant les consignes de tri, ainsi qu’un seau à biodéchets ont été remis aux 13 foyers.
Une formation a été donnée aux participants par le Maître Composteur du SICTOM des Couzes qui accompagnera l’établissement entre 12 à 18 mois.

gendarmerie

 

mouchoirs

 

COMMENT TRIER MES DECHETS (ORDURES MENAGERES, TRI SELECTIF, DECHETERIES, DECHETS VERTS) ?

Vous trouverez les bons gestes à adopter ci-dessous, en fichier PDF.

PDF - 138.8 ko
Trier ses déchets pendant le confinement

 

COMPOSTAGE GRANDE CAPACITE

L’ESAT du Marand à Saint Amant Tallende a pris de l’avance sur la réglementation en développement du compostage depuis le 29 Janvier 2020.

Rappel réglementaire  : La loi LTECV (Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte) qui a été adoptée en 2015, prévoit un tri à la source des biodéchets, c’est-à-dire que les déchets alimentaires devront être sortis de la poubelle ordures ménagères d’ici le 1er Janvier 2024 !

Ces 5 cellules d’1m3 chacune vont permettre à l’établissement de détourner près de 7 tonnes de déchets alimentaires !

Ces déchets alimentaires du self, ainsi que le l’atelier de préparation et le service des repas du self de l’hôpital Sainte Marie à Clermont-Ferrand, représentent environ 300 couverts par jour. Ils étaient auparavant transportés et incinérés au VALTOM (Syndicat de traitement des déchets à Clermont-Ferrand). Maintenant, ils sont traités et valorisés sur place, permettant de récupérer du compost qui servira aux 60 hectares espaces verts de l’établissement !

Un beau projet accompagné par le SICTOM des Couzes.

Si vous aussi, vous êtes intéressés par un projet similaire, n’hésitez pas à nous contacter !

ESAT Marand

 


COMMANDE DE COMPOSTEURS

comp

La campagne de distribution de composteurs individuels de jardin 2020 est lancée ! Vous pouvez dès à présent commander votre composteur sur le lien suivant : https://www.valtom63.fr/composteur/

TARIFS :

Petit composteur (bois ou plastique) : 33,00 €

Grand composteur (bois ou plastique) : 39,00 €

Aérateur : 10,00 €

Besoin d’aide ? Vous pouvez contacter le SICTOM des Couzes au 04 73 96 77 75, ou bien par mail à : sictomdescouzes.prevention@orange.fr.


Emplacements PAV, textiles et colonnes à verre


Jours et Heures d’ouverture

SICTOM des Couzes

Lundi au vendredi : 8h30/12h et 13h30/ 17h Tèl : 04.73.96.77.75 Fax : 04.73.71.69.46 sictomdescouzes@wanadoo.fr

Plateforme Déchets verts

Lundi au vendredi : 10h/12h et 14h/ 16h30 04.73.96.77.75 ou VALTOM : 04.73.44.24.24


Liens utiles


Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP